Forum des collectionneurs

Espace d'échange d'infos entre Cartophiles, Philatélistes et Numismates
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Estafette

Aller en bas 
AuteurMessage
bc92

avatar

Nombre de messages : 5914
Localisation : 78
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Estafette   Lun 4 Juin 2018 - 19:41

Bonsoir,

En matière postale, les estafettes, d'abord chargées de courriers officiels, puis transportant à partir des années 1820 le courrier du public sur certaines liaisons (moyennant surtaxe ou non), procuraient un service postal par cavalier plus rapide que les malles-poste du même trajet.

Le service d'estafette Le Havre - Paris  fût créé en 1818, sans surtaxe, suite aux demandes réitérées du négoce havrais. Partant du Havre chaque jour à 16 h, le courrier  était à Paris le lendemain matin vers 7 h (avec je suppose des variations saisonnières). Plus tard (1829) , un service d'estafette Calais - Paris coûtait 3 décimes la lettre simple en plus de la taxe ordinaire.

Cette lettre de 1831 combine le timbre à date du service d'estafette Le Havre - Paris avec la marque du décime rural  mis en place un an plus tôt.
5 décimes pour le trajet (estafette ou malle-poste ordinaire) + 1 décime pour l'origine rurale. Juxtaposition, anecdotique mais sympathique à mon avis, de deux marques de services spécifiques.



Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Doudad
Admin
avatar

Nombre de messages : 11276
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Estafette   Lun 4 Juin 2018 - 20:31

bonsoir,

l'estafette, ça aussi été celle de l'usager, qui a fini par être obligé de payer la surtaxe, au moins sur la ligne d'Angleterre.



La Convention de poste signée le 14 juin 1833 entre la Grande-Bretagne et la France règle les modalités pratiques d'échange du courrier, mais n'intervient pas au niveau d'un tarif postal commun. Les taxes restent celles appliquées par chacun des deux pays suivant sa réglementation propre.

Côté anglais, le tarif de la lettre simple (une feuille scellée de moins d'une once) pour Calais est fixé à 1 shilling et 2 pence, notés en rouge 1/2 sur cette lettre de 1834. Cette taxe mécontente les usagers, qui la trouvent trop élevée, la mettent en comparaison avec le tarif intérieur de 8 pence entre London et Dover (52 Geo III c.88), et qui s'étonnent qu'il soit exigé 6 pence en sus uniquement pour passer le Channel (The Metropolitan, mai 1834).

Côté français, la vieille loi du 4 messidor an 10 (23 juin 1802), faisant suite à la convention postale franco-anglaise de la même année, fixe à 6 décimes, dont 2 décimes de port de mer, la taxe devant être perçue à Calais sur les lettres venant d'Angleterre. Ceci, sans préjuger du tarif intérieur français (article 3).

S'y ajoute donc le tarif de la lettre simple appliqué depuis 1828 (loi du 15 mars 1827), ce qui fait, pour une lettre pesant moins de 7,5 grammes, pour l'intérieur du pays, 10 décimes sur une distance comprise entre 601 et 750 kilomètres.

Mais ce n'est pas tout. Il faut encore ajouter à tout cela la taxe de trois décimes pour l'estafette. Le service payant a été créé, entre Calais et Paris, par la loi du 4 juillet 1829, article  2, afin d'accélérer la transmission du courrier. Jusque en août 1833, le choix était laissé à l'expéditeur d'utiliser l'estafette plutôt que la malle, à condition de le demander sur sa lettre, et moyennant la surtaxe. Mais à partir d'août 1833 (circulaire 18 du 17/08/1833), tout le courrier passe par l'estafette, sans plus laisser la possibilité de choix à l'expéditeur, mais toujours moyennant le paiement de la surtaxe, devenue obligatoire. La mention ANGL. EST., créée pour justifier la surtaxe facultative, est devenue inutile, mais elle continue d'être appliquée au moins durant l'année 1834.

L'addition de ces diverses taxes donne un total de 19 décimes pour la partie française, soit près du double du port requis pour une lettre simple entre Calais et Lyon. Ajoutés aux 14 pence, ou 14 décimes, de la partie anglaise, le montant total s'élève à 3 francs et 30 centimes. Ce qui n'est pas donné ...

D.

_________________
Les Combrailles, et la caravane passe ... (proverbe auvergnat)
Revenir en haut Aller en bas
Minou

avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 70
Localisation : Brésil.
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Estafette   Mar 5 Juin 2018 - 8:07

Bjr 

en voilà une autre

Revenir en haut Aller en bas
Doudad
Admin
avatar

Nombre de messages : 11276
Localisation : Terre du Milieu
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Estafette   Mar 5 Juin 2018 - 8:29

bonjour,

la différence de taxe avec celle de Bruno pour le même trajet (10 au lieu de 5) s'explique par le poids, pas indiqué sur la première lettre (moins de 7,5 grammes, lettre dite "simple") et noté 10 en haut à gauche de la deuxième lettre.

Le deuxième échelon de poids couvrait la fourchette 7,5 grammes à moins de 10 grammes, qui multipliait la taxe de base à la distance par un et demi, et le troisième échelon de poids allait de 10 grammes à moins de 15, lequel doublait la mise (loi du 15 mars 1827 appliquée le 1er janvier 1828).

Pour 151 à 220 km, 5 décimes par deux, le compte est bon. Sur la lettre du haut, le décime pour origine rurale est perçu en sus, y compris à Paris, qui n'est pas rural, mis à part les Champs-Elysées.

D.

_________________
Les Combrailles, et la caravane passe ... (proverbe auvergnat)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Estafette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Estafette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» van et estafette
» Bouton "Estafette du Commerce" - "Distribution d'imprimés" - Livreur privé d'une Maison d’Edition - fin XIX/début XXème
» Estafette
» Estafette
» C.I.J. Ref.: 3/90 - Renault Estafette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des collectionneurs :: PHILATELIE :: Marcophilie, demandes et apports d'informations-
Sauter vers: