Forum des collectionneurs

Espace d'échange d'infos entre Cartophiles, Philatélistes et Numismates
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
perzal

avatar

Nombre de messages : 122
Localisation : stosswihr
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   Mer 11 Jan 2017 - 10:50

Bonjour à tous
Je soumets icelieu à votre expertise un bien jolie pli en provenance de Siam et dont le propriétaire s’interroge sur les raisons qui ont pu conduire à l’interruption de la distribution jusqu’à Paris.
La mention voir au dos n’étant pas très explicite mis à part les deux cachets de l’autorité militaire
Je suis impatient d’en savoir un peu plus et en premier lieu le parcours de cette lettre et son port d’arrivée…. Je suppose Marseille
 
 




 
Revenir en haut Aller en bas
Doudad
Admin
avatar

Nombre de messages : 9790
Localisation : vers le milieu ...
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   Mer 11 Jan 2017 - 11:51

bonjour,

perzal a écrit:
La mention voir au dos n’étant pas très explicite mis à part les deux cachets de l’autorité militaire

la mention au dos concerne l'adresse de retour à l'envoyeur, Monod Bangkok.

D.

_________________
Trôler, en français, serait issu du latin populaire trahere.
Spiritum trahere, inspirer de l'air (Sénèque).
"Ce troll me pompe l'air !" (pop.)
Revenir en haut Aller en bas
Doudad
Admin
avatar

Nombre de messages : 9790
Localisation : vers le milieu ...
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   Mer 11 Jan 2017 - 14:12

Le Figaro (mon journal préféré) du 19/12/1918 nous communique :

Le Fig a écrit:
L'Œuvre des Orphelins de la Guerre.
M. Cluzel, juge d'instruction, a continué son information sur l'Œuvre des Orphelins de la guerre, dont l'administrateur délégué, le baron Vitta, et le trésorier, M. Finaly, banquier, ont été arrêtés, ainsi que nous l'avons annoncé. Le juge a entendu de nombreux témoins, administrateurs, donateurs et employés de l'Œuvre. On a nommé trois experts, MM. Rousseau, Doyen et Penta. Afin d'assurer l'existence de l'œuvre et de donner toutes les garanties désirables aux donateurs le Tribunal civil a désigné M. Vincent comme administrateur judiciaire. Le baron Vitta et M. Finaly, qui avaient demandé leur mise en liberté provisoire, se la sont vu refuser. Le juge tient à connaître, avant de prendre une décision, le rapport des experts, afin de savoir si les inculpés n'ont commis que le délit d'infraction à la loi sur les Sociétés. Dans les milieux qui touchent à l'œuvre on parle de mauvaise gestion et de fautes graves. Le général Malleterre et M. Beauvisage, sénateur, qui avaient accepté les titres de présidents des conseils d'administration et de direction de l'œuvre, s'étaient retirés, mais afin de ne pas porter préjudice aux enfants secourus, ils n'avaient pas provoqué de scandale. D'autres administrateurs et amis de la Société avait fait de même, et un officier supérieur qui avait accepté les fonctions de trésorier, s'était retiré, lui aussi, parce qu'il n'avait jamais pu avoir communication des livres de comptabilité. De Nice on raconte que le baron Vitta, qui y posséde une villa, mena sur le littoral un grand train de vie. Toujours en automobile, il lançait son œuvre à force de publicité et de cartes postales illustrées. On se souvient encore de son retour de Serbie, d'où il ramena quatre orphelins serbes qu'il exhiba partout. L'un d eux contait sa malheureuse existence à tout venant ; mais son récit variait parfois. Les témoins sont plutôt favorables à M. Finaly, auquel ils reconnaissent une grande sollicitude pour les orphelins.
L'Œuvre française de protection des orphelins de la guerre, 163, rue de l'Université, autorisée par le gouvernement et soumise au contrôle du ministère de l'intérieur, nous prie de faire connaître qu'elle n'a rien de commun avec l'Association nationale des orphelins de la guerre.

Ceci explique peut-être cela (le trésorier étant en cabane) ...

Une des CP en question, il y en a des tonnes sur Delcampe :



D.

_________________
Trôler, en français, serait issu du latin populaire trahere.
Spiritum trahere, inspirer de l'air (Sénèque).
"Ce troll me pompe l'air !" (pop.)
Revenir en haut Aller en bas
perzal

avatar

Nombre de messages : 122
Localisation : stosswihr
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Re: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   Mer 11 Jan 2017 - 14:51

Bonjour Doudad

En effet cela peut être une explication sachant que le courrier est daté du 19/12 ( départ de Bangkok ) ce qui m'intrigue c'est l'absence du cachet d'arrivée en France pour savoir à quel niveau cette lettre a été stoppée et sa date supposée d'arrivée dans le bureau de contrôle. Peut être qu'avec les numéros ont pourrait avoir un renseignement.

Merci en tout cas pour cette extrait d'article , pour ma part j'en apprends tous les jours avec vous.

Affaire à suivre Lolo Lolo
Revenir en haut Aller en bas
Doudad
Admin
avatar

Nombre de messages : 9790
Localisation : vers le milieu ...
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   Mer 11 Jan 2017 - 15:13

Si ça répond (en partie) à ta question, les nombres 301/309 correspondent à la censure militaire de Marseille (Strowski).

Elle a pu arriver en janvier 1919, refusée par la Commission de censure, et elle n'est jamais passée par la poste française.

D.

_________________
Trôler, en français, serait issu du latin populaire trahere.
Spiritum trahere, inspirer de l'air (Sénèque).
"Ce troll me pompe l'air !" (pop.)
Revenir en haut Aller en bas
perzal

avatar

Nombre de messages : 122
Localisation : stosswihr
Date d'inscription : 04/11/2016

MessageSujet: Re: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   Jeu 12 Jan 2017 - 8:13

Merci Doudad
Cela doit répondre aux questions posées , pour information cette lettre fera partie d'une thématique d'exposition sur la " le Courrier de Siam lors de Première guerre mondiale " je vais voir avec mon correspondant pour en savoir plus sur les pièces de son sujet et les partager avec vous si cela vous intéresse.

Studieux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siam vers Paris 1918 Suspendu par l'autorité militaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouton infanterie légère d'Afrique pour officier 1918
» autoroute A1 direction Paris (LILLE)
» Le topic du café turc
» Sergent 19eme RI 10 novembre 1918
» location de 2 tenues type Halo pour tournage sur Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des collectionneurs :: PHILATELIE :: Marcophilie, demandes et apports d'informations-
Sauter vers: